AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Remontrances (Pv Keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
— CRIMES RÉSOLUS : 31
— LIEU D'HABITATION : Au Travail évidemment !
— MÉTIER : J'occupe un poste très important héhé
— AMOUREUSEMENT : Personne... Pourquoi parler de sentiments ? Pfff
— O. SEXUELLE : Joyeuse ! Come On !

MessageSujet: Remontrances (Pv Keith) Sam 25 Jan - 13:15

Quatre ans. C'était il y a quatre ans. Jour pour jour. Je m'étais aventuré dans cette prison infecte. Gardée par des tauliers complètement abrutis. L'un d'eux était marié à une alcoolique, je m'en souviens encore après tant d'années de visite. Je n'y retournerai plus jamais. Quoiqu'il ne faut jamais dire jamais n'est ce pas ? Bref, revenons à nos histoires. On m'avait fait demander dans une salle de réunion pour un motif totalement inconnu. Je n'aimais pas l'inconnu, surtout par les hauts dirigeants. J'étais arrivé, le motif de ma réunion était clair. Que faire de l'homme qui avait réussi à pirater le réseau millitaire Anglais et avait désarmé tous les missiles. Même Sherlock avait ri quand je lui ai annoncé que quelqu'un avait réussi à faire cela. Bref, on m'a demandé mon avis sur la question et j'ai longtemps réfléchi. Pour qui avait-il travaillé ? Est-ce que même, il avait bossé pour quelqu'un ou juste par pure plaisir de faire chier son monde ? Je n'en savais rien. Mais à force de réfléchir, j'en suis arrivé à la conclusion que si nous pouvions l'avoir de notre côté, ce serait un bon atout. De plus il avait réussi à pirater un des systèmes le plus difficile à déchiffrer du monde. Le plus dur en Angleterre étant mon ordinateur qui renfermait tous les secrets d'états.


Je m'y étais rendu. Marchant dans ces allées, les gens me regardaient comme si j'étais venu d'une autre planète. Je n'étais pas intimidé, personne n'arrivait plus à me faire cet effet là, surtout que j'étais devenu quelqu'un d'important dans le royaume et que beaucoup de gens cherchent à vous intimider quand ils vous rencontrent. Moi généralement, je les calmais vite par quelques déductions sur eux-mêmes, et là discussion devenait plus sérieuse, les gens savaient à qui ils avaient à faire. Bon je m'égare.. Je passais les cellules, observant tous ces gens qui avaient été inculpés. Quelques minutes plus tard, j'étais devant celle de l'homme que je devais recruter. J'entrais dans la cellule et pas de bonjour ni rien. Je n'avais marre d'être dans ce type d'endroit, trop sale. Je lui ai dit, tu bosses pour nous, ou on fais tout pour te faire croupir en prison jusqu'à la fin de ta vie ou un truc dans le genre. Bon, le final c'est que ça à marché et qu'il marche avec nous maintenant.


ça fait 4 ans. Aujourd'hui. Et je n'ai pas eu l'occasion de le revoir, il a été pris par des autres services. Je n'avais pas tellement eu besoin de lui non plus, mais je gardais un oeil sur lui. Pour voir si il ne faisait pas de bêtises. Et quelques bêtises ont été commises il y a quelques temps. Par très régulières je l'avoue, mais il détournait de l'argent pour des gens, souvent des oeuvres caricatives. Bon d'accord, c'est un bon geste, mais c'est mieux quand c'est le sien d'argent, pas celui du Royaume. Il a également bossé pour d'autres gens, certains n'étaient pas très nets, et l'un d'eux était un terroriste qui a failli faire exploser le MI6. Heureusement pour moi, Sherlock est intervenu à temps, il a empêché le terroriste et je lui en suis reconnaissant. Maintenant je m'en vais remettre les pendules à l'heure avec notre gentil Hacker.


La voiture roulais en direction des résidences. J'avais fait dépêcher quelques soldats expérimentés, ils étaient habillés en civils, et épiaient tous les faits et gestes de notre ami. Je n'avais rien contre lui, mais il fallait qu'il comprenne que si il bossait pour les services secrets, ce n'était que pour eux. Pas pour l'autre d'en face ou la concurrence. Et j'allais lui faire comprendre, gentiment au départ, puis par la menace si il ne veut pas admettre ces tords. Arrivé devant chez lui je sors de la voiture, monte et frappe à la porte avant d'entrer tout simplement, tout en regardant autour de moi pour voir comment était sa propriété. Pas mal, je dois l'avouer. Il ne tarda pas à arriver. Je le regardait en souriant.


- Bonjour Keith. Je pense que nous devons parler.


Quelle belle manière d'entamer une conversation vous ne trouvez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Remontrances (Pv Keith) Sam 25 Jan - 14:10

Mycroft & Keith

« come on, i'm not a sinner after all ! »

Un jour m'a mère m'avait dit que le feu brûlait... Je ne l'ai pas crut, j'y ai mit la main... Je vous laisse deviner la suite. On pourrait croire que ça m'a servit de leçon, mais en réalité je m'amusais toujours à chercher un moyen d'éteindre des bougies sans me brûler. J'aimais contourner les risques, c'était ça l'amusement. En fait on peut dire que je suis un inconscient ou un petit con, n'empêche que je n'aime pas les règles. Ça m'avait coûté une fois, un séjour en prison. J'avais réussis à avoir accès au réseaux de l'armée britannique. C'était un défis que je m'étais lancer, que faire un samedi soir... ou un week-end entier, en l'occurrence. Le truc c'est que une fois que vous avez réussis à pénétrer dans un lieu interdit, vous ne pouvez pas repartir comme ça, l'air de rien... C'est une question de fierté, vous comprenez ? Bref j'étais devant mon ordi, et je cherchais quelque chose à faire. Poster une vidéo rigolote ? Changer la couleur de leur page d'accueil pour du rose ? Pas assez... amusant, un hacker minable aurait put le faire. Non il fallait mieux, plus grand. J'y passais deux nuits, mais je réussis à désactiver tout les missiles du programme de sécurité. Ma plus grosse ânerie, mais j'en suis fier.

Aujourd'hui ça fait quatre ans que je suis sortit de là, bon anniversaire ! Je m'apprêtais à fêter ça dignement quand on sonna à ma porte. Un coup d’œil à la fenêtre  et je reconnu mon patron... Fichtre dieu, ça n'annonçait rien de bon. En règle général je n'étais pas l'employé modèle à qui on remettait la médaille de champion du mois... J'étais pas toujours à l'heure, et je faisais des extra... Je pense pas que le grand patron allait venir pour me parler d'horaire, ou pour prendre le thé, aussi la première pensé qui me vint fut celle de mon dernier virement pour les enfants du tiers-monde, l'autre fut que je n'avais aucune envie de retourner croupir entre quatre murs. La troisième pensé fut que mon studio était plutôt ranger pour une fois, et que le vivarium de Miss Marple, la tortue, venait d'être fait... Au moins n'ouvrirais-je pas la porte sur du bazar. J'aimais beaucoup ce studio de brique, je ne l'avais pas quitter depuis mes dix-neuf ans... enfin sauf pour mes trois mois de prison.

Un léger sourire au lèvre j'ouvris la porte à mon employeur, qui me laissa à peine finir ma phrase : « - Bonjour Mr. Holmes, vous venez prendre le déjeu... » Bon le tout était légèrement ironique, je n'étais pas assez bête pour douter de la présence de Mycroft Holmes sur le pallier de mon appartement. Je me décalais donc légèrement sur le côté pour le laisser passer : « - Après-vous. » Au fond j'avoue que je sentais mon cœur piquer un sprint comme rarement il en avait fait, et je m'imaginais déjà retourner derrière les barreaux... J'étais bon, un des meilleurs hacker de notre époque, je le savais... malheureusement cette force était aussi une faiblesse, si il me jugeait contre-eux j'avais fort peu de chance de me trouver en liberté... moi qui avait une sainte horreur de l'enfermement, c'était plutôt moyen. Instinctivement je me dirigeais  vers le petit espace qui me servait de cuisine, et invitait d'un signe mon patron à prendre place sur le clic-clac. Il n'y avait qu'une fenêtre dans ce studio. Une espèce de large verrière qui témoignait que le lieu avait autrefois été une usine, cette seule fenêtre en valait bien cinq plus petite. J'activais la bouilloire et disposait thé et biscuit sur un table basse. Finalement, m'asseyant sur un fauteuil je posais la question qui me brûlait les lèvres depuis son arrivé « - Vous allez me remettre en prison? » J'avais le sentiments d'être une sorte d'animal apeuré, et ça ne me plaisait pas du tout. 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas

avatar
— CRIMES RÉSOLUS : 31
— LIEU D'HABITATION : Au Travail évidemment !
— MÉTIER : J'occupe un poste très important héhé
— AMOUREUSEMENT : Personne... Pourquoi parler de sentiments ? Pfff
— O. SEXUELLE : Joyeuse ! Come On !

MessageSujet: Re: Remontrances (Pv Keith) Sam 25 Jan - 19:21

A peine entré qu'il me prépara du thé et des biscuits. Comme quoi, il était bien élevé ce garçon, il avait juste 20 ans de moins que moi et pas la même prestance. Il était également plus craintif. Il me montrait donc son "clic-clac" de la main et je regardais le meuble avant de m'y asseoir prudemment, de sorte de ne pas froisser mon costume. Ce serait trop malheureux, j'ai une réunion après, et j'aurai pas le temps de me changer. Bref. Je m'assieds et observe autour de moi ce studio que possédais mon employé. Pourtant on payait bien nos hommes au MI6 ? Pourquoi vit-il ici ? Il pourrait se payer quelque chose d'un peu plus grand tout de même non ? D'ailleurs, je crois qu'un appartement viens de se libérer dans Baker Street, je lui en parlerai sûrement si la conversation que nous avons à avoir se déroule sans problèmes. Je voyais également non loin un vivarium avec une tortue. Assez mignon. Enfin je dis ça, je sais même pas ce qu'est le mot mignon. Je ne l'ai jamais ressenti, et je pense que je ne le ressentirais pas de si tôt. Je voyais, un peu plus loin, sur le bureau, la série de livres de J.K Rowling. Harry Potter. Notre jeune hacker est donc fan de cette série de livres ? Pourquoi pas après tout.


Lorsqu'il revint avec toute la nourriture et le thé je le regardais pour essayer de le cerner. C'était un jeune garçon, assez beau, il faut l'admettre, si il ne travaillait pas pour moi, je l'aurais peut être abordé dans le club Diogène. Si il y passait bien sur, et comme personne ne sait que j'y vais à part mon frère et John, qui à sans doute dû l'entendre par Sherlock, personne n'a à le savoir. Il s'assied donc et je voyais qu'une question lui brûlait les lèvres. Comment lui faire comprendre qu'il allait se faire engueuler immédiatement et que je ne passerai pas par d'autres formes de cérémonies.


- Non vous ne retournerai pas en prison Keith.. du moins.. pas pour l'instant.


Je souriais dans sa direction, vous savez le sourire sadique qui fait comprendre que je suis le patron, que je sais tout et que j'ai une influence sur le gouvernement britannique qui fait que même si tu penses à te barrer dans un autre pays, je te fais pourchasser par Interpol et mes agents secrets et je te fais enfermer à vie ou alors je te fais tuer. C'est un sourire qui en dit long. Mais très vite le sourire perdit la place avant que mon visage sérieux revienne au pas de charge, je vais lui dire ces quatres vérités au gamin.


- Récemment, de l'argent à été détourné et donné à des oeuvres caritatives, nous savons que c'est toi Keith, tu n'as pas à perdre de la salive pour essayer de te défendre. Je trouve assez sympathique de ta part de donner de l'argent à ces malheureux, et je n'ai rien contre, sauf quand il s'agit de l'argent du gouvernement. ça je serai intraitable, la prochaine livre qui passe de la banque à une oeuvre et qui provient de toi et que l'argent n'est pas à toi, je te fais enfermer clair ?


Voilà, je lui avais dit une partie de ce que j'avais à lui dire, maintenant on va attaquer le plus drôle. Enfin drôle pour moi qui vais lui annoncer, ou drole pour sherlock qui a ri lorsqu'il a sut que c'était un de mes agents qui avait donné des infos informatiques à un terroriste.


- Maintenant on va passer au problème un peu plus grave. Tu as récemment aidé un homme d'une trentaine d'années à percer certains codes, tu ne savais pas ce qu'ils contenaient, mais cet homme lui, le savait très bien. Je vais t'expliquer en quelques mots très simple ce que tu as fait. Tu as failli faire exploser le MI6 par un terroriste en lui donnant les accès à l'auto-destruction du batîment. heureusement pour tout le monde, Sherlock Holmes est intervenu et le terroristes est mo.. derrière les barreaux. Sache que si le batîment avait explosé, tu serais mort. Car j'ai vérifié et tu était dedans au moment ou ça allait exploser. Donc je vais rester simple. Tu m'expliques maintenant pourquoi tu fait tout ça, ou je te fait enfermer en quarantaine, sans rien, ni personne. Pas de tortue, pas de Harry Potter, pas d'ordinateur. Juste une camisole de force et une cellule blanche ou on ne peut pas se suicider, compris ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Remontrances (Pv Keith) Dim 26 Jan - 10:49

Mycroft & Keith

« come on, i'm not a sinner after all ! »

Un soupire s'échappa de mes lèvres, je n'étais pas à l'aise d'avoir mon patron ainsi chez mon. Non seulement la simple idée de pouvoir retourner en prison tournait en boucle dans ma tête, mais en plus j’aperçus d'un coup mon reflet dans le miroir du salon et songea aussitôt que... non, décidément je n'étais pas habillé pour parler autours d'un thé avec une des personne les plus importante du royaume. Un sweat gris-bleu ouvert sur un t-shirt gris... et encore si le t-shirt n'abordait pas fièrement le ''god save the queen'' des sex-pistols peut être se me serais-je sentit plus à l'aise ?Même une personne aussi indolente que moi savais qu'il était moyen d'afficher ses opinions sur la monarchie face à son patron, surtout quand elle ne lui était pas très favorable... Quant au jean... on fera l'impasse sur le pantalon trop large et déchiré. En fait je n'avais que deux jean correct que je mettait pour aller travailler, et que j'enlevais si tôt rentrer chez moi. Je passais une main embarrassé dans mes cheveux qui avaient été attaché à l'arraché ce matin. Bref, je n'étais absolument pas vêtue ou coiffé pour accueillir Mycroft Holmes dans mon studio... D'un autre côté si mon patron avait prévenu...

J'eus un léger soupir de soulagement quand il me répondit par la négative, néanmoins ce fut un sentiments de courte durée puisqu'il s'accompagna d'un pour l'instant. Fichtre dieu ! Je ne voulais pas retourner en prison moi ! En un réflexe d'embarras je mordis ma lèvre inférieur, pas la taule, pas encore... Pour le coup j'étais prêt à promettre n'importe quoi pour peu qu'on me donnait l'assurance que je ne serais plus jamais enfermé, c'était au dessus de mes forces. Presque aussitôt je me repris, je n'avais pas non plus envie de perdre tout moyen face à mon employeur... J'étais un électron libre, je le savais, et j'en jouait. Je détestais la monotonie de ma vie... Finalement il en vint au vif du sujet, en tout cas c'était ce que je pensais, en abordant le sujet de fonds détourné. Mine de rien je ne pus retenir un début de sourire, ce mec était bluffant. Je faisais pourtant tout pour effacer mes traces, comment avait-il sut ? Était-il meilleur que moi sur mon domaine ? En connaissait-il un plus doué ?Cependant la menace à la fin de la phrase me reconnecta bien vite à la réalité. J'avais l'impression qu'on m'avait collé une laisse autour du coup et que j'étais maintenant obligé d'obéir... Je ne le cacherais pas, ça me déplaisait grandement. « - limpide... » marmonnais-je, je n'étais même pas sûr que son clair soit une question...

J'avais toujours une grande méfiance pour les hommes de pouvoir, ceux qui le désirait me semblait malsain... L'ambition cachait toujours quelque chose de plus sombre, les prison regorgeait de personne ambitieuse, ce n'était pas pour rien. Ceux qui désirait avait deux choix, s'élever ou sombrer... Je pensais que s'en était finit, mais Monsieur Holmes reprit la parole, et au fur et à mesure de ses mots ma main se crispa sur mon mug... merde, merde, merde... j'avais sacrément merdé sur ce coup. En fait je me sentais presque coupable, presque... car les menaces qui suivirent me refroidir tout de suite. « - On ne rigole pas avec les menaces dans les services secrets... » finis-je par lancer d'une voix acide. Je posais ma tasse et me levait, en colère, agaçé... « - Vous voulez que je sois sage ? Que j'arrête mes conneries ? Et bien occupez-moi ! Vous m'avez recruter pourquoi au juste ? Que je surveille les sites appartenant à des groupuscule terroriste ? J'en trouve treize à la douzaine tout les jours ! Et bien avant la première pause clope de vos employés ! » je plongeais mon regard dans celui de mon patron « - Les seules moment où j'ai l'esprit occupé c'est quand d'autre hacker arrive à s'approcher de notre réseaux ! Ça c'est amusant, contrer des gens intelligent, poser des pièges, les perdre, manquer de perdre, stresser ! Là on fait quelque chose ! Là il y a du défis ! A quoi ça vous sert d'avoir quelqu'un capable de s'infiltrer dans la base de donné de vos militaire si c'est pour lui demander ensuite de surveillé le trafic automobile ?! » Oui j'étais en colère contre mon travail, je m'y ennuyais ferme, et finalement je n'y avait trouver qu'une autre prison... « - Je sais très bien qu'on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie, mais bordel ! Vous pouvez pas me faire venir tout les jours au travail en me demandant d'assembler un puzzle pour les moins de trois ans ! Car c'est exactement le niveau de tâches qui me sont demandées! » 

[/color]
© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas

avatar
— CRIMES RÉSOLUS : 31
— LIEU D'HABITATION : Au Travail évidemment !
— MÉTIER : J'occupe un poste très important héhé
— AMOUREUSEMENT : Personne... Pourquoi parler de sentiments ? Pfff
— O. SEXUELLE : Joyeuse ! Come On !

MessageSujet: Re: Remontrances (Pv Keith) Dim 26 Jan - 11:22

Je souriais. Oui, sourire dans de pareilles circonstances n'est pas vraiment logique, mais j'aimais cette partie de mon taf. Faire peur aux gens avec des menaces pour comprendre que l'on ne s'attaque pas à la couronne même si on ne le veux pas au début. Tant que je suis le patron je met mes menaces à exécution. personne n'y échappe, ni lui, ni un autre, ni Sherlock. Cela à beau être mon frère. Quand il fait des conneries il assume. Il a déjà fait échouer l'avion piégé pour les terroristes et je lui ai fait comprendre. Bon il s'est racheté avec le portable de Mademoiselle Hadler, pour ce coup ci je ne lui en tiendrais pas rigueur, vu qu'il nous a fortement aidé. Mais dans le cas de Keith, je dois reconnaitre qu'on ne lui avais pas donné beaucoup de travaux fortements intéressants, depuis qu'il travaillait pour nous. Mais il est dans les services secrets quoi ! Sans déconner ! Il ne comprend même pas la chance qu'il a de bosser avec des gens qui pourraient risquer sa vie pour le sauver. C'est incroyable. Je n'arrive pas à le saisir ça. m'enfin je lui avais annoncé les deux nouvelles pour lesquelles j'étais venu le voir et maintenant j'attendais des explications.


- Non. Monsieur Neal. Aux services secrets nous ne faisons pas de menaces, car les menaces ne sont jamais tenues. je vous fais des promesses, car mes promesses je les tiens.


Je me tus ensuite pour écouter ce qu'il avait à dire. Il s'ennuyait ? Le pauvre enfant ! Il s'ennuyait de traquer des criminels qui veulent faire sauter l'Angleterre, assassiner la famille Royale, faire exploser le MI6, tuer les représentants des chambres, tuer le Premier Ministre.. et j'en passe. Il fallait lui trouver une occupation ? Il a vraiment crû que je faisais dans le social ? Bon d'un autre côté j'étais assez heureux d'entendre quelqu'un me parler sur un autre ton que celui de la crainte, c'est plus amusant et pas beaucoup de gens l'ont fait durant ma vie donc, j'en profite. Il continue ensuite en disant que c'est trop facile ce qu'il fait. Mais que voulez vous que j'y fasse. Si il veut du compliquer, je peux lui demander de hacker les réseaux coréens, chinois, mexicains, cubains, russes même ! Mais le seul problème c'est qu'il se fait repérer tout le temps ! Même moi j'arrive à voir quand il détourne de l'argent c'est bien là le problème.


- Vous savez pourquoi on vous donne ça ? Car vous vous faites repérer immédiatement. Comment croyez vous que je sais que c'est vous qui avez détourné de l'argent ? On vous a reconnu immédiatement. et pour les codes d'accès vous n'avez eu aucun mal à entrer dans le batîment c'est pour cela que personne ne vous a arrêté, vous faites parti des services secrets, on ne bloque pas l'accès à un de nos travailleurs ! Et croyez moi je me bat pour que vous puissiez continuer de venir sur notre site depuis chez vous quand bon vous semble. Et je vais répondre à votre question que vous n'avez pas encore posé, si je me bat pour vous, c'est que, quand je suis allé en prison, j'ai vu un gamin d'à peine 20 ans qui était capable de pirate un des réseaux les plus perfectionnés de ce monde ! Alors j'ai voulu lui donner une seconde chance de mettre à profit son boulot. Mais il faut toujours chercher à s'améliorer Monsieur Neal, toujours !


Je m'arrêtais alors dans mon discours pour boire un peu de thé, histoire de me réchauffer la gorge et l'humidifier par la même occasion. Il fallait qu'il comprenne que je croyais en lui mais que je pouvais effacer ces conneries comme ça d'un coup de baguette magique, on est pas dans un conte de fée, ou encore dans Harry Potter !


- Mais si vous voulez une vraie occupation Keith. J'ai quelque chose à vous proposer. Vous viendrez demain à mon bureau pour que nous en parlions. Pas ici. Maintenant que nous avons mis au clair certaines choses, la tension doit être retombée non ? je ne vous mettrais pas en prison à moins que vous fassiez une énorme erreur Monsieur Neal. Demain dans mon bureau 7 heures précises, ou alors dans la journée, puisque je n'ai rien de spécial. Bonne journée Monsieur Neal.


Je me levais alors en souriant, et partit sans plus de cérémonie, la voiture attendait toujours dehors, si il voulait venir cet après midi, nous en parlerons plus clairement. je ne fais pas ça n'importe ou, la sécurité d'un royaume n'est pas une mince affaire il faut que les gens le comprennent franchement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Remontrances (Pv Keith)

Revenir en haut Aller en bas

Remontrances (Pv Keith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Randal Keith Orton.
» KEITH PARKINSON
» Bibliographie batailles / soldats / art
» [Résultats] WWE RAW Du 15/08/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I AM SHER—LOCKED. :: Game is Off :: Cemetery :: RPs-